Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 16:09


L1040609.JPGJean Yves Petit, vice président, Europe Ecologie,  
de la Région a proposé deux délibérations concernant le bassin de vie d’Aubagne / La Ciotat lors de l’assemblée plénière du conseil régional du 14 décembre :

D’une part, la Région en partenariat avec le Département des Bouches-du-Rhône et la Communauté Urbaine de Marseille Provence Métropole a décidé de mettre en œuvre, au mois de mars 2013,  une gamme tarifaire dite Alternative qui permettra à un usager d’utiliser avec un même titre le TER ou les cars du Conseil général.

Cette expérimentation, d’une durée d’un an, s’appliquera sur l’origine- destination Marseille- Aubagne.

Plusieurs options seront proposées :

- un abonnement alternatif permettant l’utilisation au choix sur les trajets précités du réseau TER ou du réseau CARTREIZE. Le montant total de cet abonnement serait alors de celui du prix de l’abonnement mensuel TER augmenté de 2 % :

* Marseille- Aubagne = 42,70 €

- un abonnement alternatif permettant l’utilisation au choix sur les trajets précités du réseau TER ou du réseau CARTREIZE auquel s’ajoute un abonnement urbain RTM. Au montant total de l’abonnement ci-dessus s’ajoute un montant de 30,80 € à la charge de l’usager impliquant une prise en charge par rapport au prix initial de 44 € de 15 % (soit 6,60 €) par MPM et 15 % (soit 6,60 €) par le TER ou le Département des Bouches-du-Rhône au prorata de l’utilisation du réseau interurbain :

* Marseille-Aubagne = 42,70 €+30,80 € = 73,50 €

- une carte à 15 € (pour les moins de 26 ans) et de 30 € (pour les plus de 26 ans) donnant droit à un carnet de 10 tickets valable 4 mois et permettant une réduction équivalente à 50 % sur le TER et à 30 % sur Cartreize :

* Prix du carnet sur Marseille- Aubagne : 23,10 €(augmenté de 15 € ou 30 € au premier achat).

 

D’autre part, la réalisation des études d’avant-projet relatives à la mise en accessibilité des personnes à mobilité réduite des quais de la gare de La Ciotat, avec le rehaussement des quais des quais, la mise en place d’une bande podotactile et d’un dispositif antichute en bout de quai, la reprise de l’éclairage des quais et la mise en accessibilité du souterrain. A ce stade, le montant de l’opération est estimé aujourd’hui à 3 609 000 €. Le besoin de financement de l’étude est estimé à 195 000 € pris en charge à 75% pour la Région, soit 146 250 € et à 25 % pour RFF, soit 48 750 €.

 

Gémenos le 15 décembre 2012

 

Jean Yves Petit

Vice président du Conseil régional

Conseiller municipal de Gémenos

Mobile: 07 86 14 61 55

 

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 05:15

Quelle politique mise en œuvre par le Conseil Régional Provence Alpes Côtes d’Azur depuis une année  ?

Et Quelles déclinaisons locales sur le bassin de vie d’Aubagne (Pôle d’échange multimodal, 3ème voie, pistes cyclables, .. ?

 

Invitation

Réunion publique à Aubagne

Jeudi 23 juin 2011 à 18h30,

Salle du Bras d’Or

Avec :

-          Carmen Heumann, vice-présidente de la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile  

-          Joëlle Anton, conseillère municipale à Aubagne

-          Jean Yves Petit, vice président du conseil régional, en charge des transports et de l’éco-mobilité

Quels sont les besoins des habitants, quels sont les enjeux en termes de transports collectifs ?

Il faut pouvoir mieux se déplacer dans notre région, en évitant de plus en plus l'utilisation de la voiture. POURQUOI ?

En une année, plusieurs délibérations phares pour promouvoir les transports publics régionaux dont les TER et les modes doux ! 

Plus de trains, plus réguliers et fiables dans les horaires, plus sécurisés, des gares rénovées, des chantiers pour de nouvelles lignes :

-          LE PLAN DE REDRESSEMENT DE LA QUALITE DES TER

-          Des tarifs plus attractifs et plus lisibles : LA REFORME TARIFAIRE !

-          Promouvoir le développement des modes doux : UN PLAN VELO

 

Le projet dit LGV PACA, où en est-il ?

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 06:25

Le PADD a vocation à présenter les choix politiques de la commune, notamment sur la partie urbanisme ou aménagement de notre espace communale, afin de permettre un débat au sein du conseil municipal sur les principaux objectifs d'aménagement.

 

Il ne nous semble pas que la teneur du document (http://www.mairie-gemenos.fr/La-Mairie/Gemenos-dessine-son-avenir) permette ce débat. Le document reste très sommaire à notre sens en se contentant de principes généraux que presque toutes les communes pourraient reprendre.

 

Il serait souhaitable de joindre à ce document le diagnostic effectué sur Gémenos dont il est fait état page 4 et d’indiquer si c’est celui fait en 2004.

 

Il n'y ainsi que 5 pages qui évoquent les principes relatifs au devenir du territoire alors que la commune envisage d'accueillir plus de 1000 habitants supplémentaires à l'horizon 2025 (plus de 20%), identifie des perspectives de développement touristique autour de la vallée de Saint Pons, affiche comme ambition de maintenir le cadre de vie, le paysage et l'agriculture, et de prendre en compte les risques naturels. (Il n'y a, par exemple, que 2 lignes sur l'agriculture et 3 sur les risques naturels ...)

 

Sur le fond :

 

- ce ne sont pas moins de 19ha de zone agricole qui vont servir au développement urbain, à l'évidence toujours essentiellement sous forme de maisons individuelles ou en bande (production sur une base de 30 logements à l'hectare) alors que le PADD fait pourtant de la protection de la zone agricole un objectif et que cette consommation d'espace est totalement contraire aux principes de développement durable et à la Directive Territoriale d’Aménagement (DTA) ; le mitage est pourtant une forme d'urbanisation que s'engage à résorber le PADD pages 4 et 5.

De fait, il apparait que le PADD s'inscrit dans une logique de forte consommation d'espace.

Il parait nécessaire d’informer nos concitoyens sur cette surface dédiée à l’urbanisation, notamment sur celle appartenant à des propriétaires privés et celle appartenant à la commune mais aussi de connaître la surface des terres agricoles dont les propriétaires, pour un besoin de ressources financières, souhaitent leurs mises en vente. Quelle sera le rôle et la capacité de maîtrise de la municipalité à propos de cette urbanisation.

Une garantie doit être prise pour le futur avec une forte volonté de maintenir des terres agricoles, pour cela, elles doivent être classées en Zones Agricoles protégées (ZAP)

Dans le même temps, il parait évident que le PADD doit être accompagner d’une politique communale favorisant l’installation de jeunes agriculteurs afin de pérenniser cette activité et permettre la production de fruits et légumes biologiques destinés à une consommation locale, notamment via les écoles.

 

 

- il n'y a rien sur le thème du développement durable (alors que c'est pourtant un des objectifs du PADD) :

-rien sur :

- les modes constructifs,

- les transports collectifs et sur un futur plan de circulation,

- l'économie de l'eau

- l’intégration de la zone d’activités et de ses salariés, source de richesse de notre commune

 

- Il manque une projection sur les déplacements (point pourtant essentiel) alors que le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de MPM lie le développement urbain à un maillage efficace de ces transports (qu’en sera-t-il des 2000 véhicules jour générés par la programmation de 450 logements et les 1000 habitants supplémentaires ?)

Le bassin de vie du pays d’Aubagne auquel appartient Gémenos n’existe pas dans ce document alors qu’il fait partie de la vie quotidienne de nos concitoyens.

 

- Il ne figure aucune indication sur le projet de LGV PACA alors que le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de MPM  localise cette infrastructure dans son PADD.

 

- aucune indication ne figure sur le développement envisagé en matière de tourisme à Saint Pons (est-ce une simple ouverture des massifs ou développement hôtelier ?)

- Il n’y a rien de précisé sur le devenir des zones mitées (zones NB - Il s’agit d’une zone naturelle, desservie partiellement par des équipements, qu’il n’est pas prévu de renforcer, et dans laquelle des constructions ont déjà été édifiées (article R.123.18 du Code d’Urbanisme). Elle est destinée à recevoir un habitat de faible densité.). Nous ne savons pas vraiment si elles vont participer au renouvellement urbain ou si elles ont vocation à se transformer en zone protégée (point clé avec la réforme des PLU qui entraine la suppression des zones NB)

Notre centre ville ne fait pas l’objet d’une attention particulière pour aller vers une harmonisation et une cohérence de son espace allant des Granges  au quartier Versailles et au théâtre de Verdure. Il en est de même à propos du maintien de commerces et de services (il reste 2 boulangers sur 4, 1 boucherie sur 3, une seule épicerie, …).Enfin, il nous semble important d’intégrer la place des personnes âgées dans ce centre ville, notamment via une résidence logement permettant de préserver leur autonomie.

- Ne faudrait-il pas afficher la réelle prise en compte du risque d’inondation sur la base de la crue centenale (et non vingtenale comme aujourd'hui) ?

 

- le PLU semble vouloir se projeter à 15 ans alors qu'il s'agit plutôt d'une échéance SCOT (20 ans) : pourquoi cette échelle de temps ? Sera-t-il révisable tous les six ans ?

 

- Rien n’est indiqué sur l'accueil des gens du voyage alors que les termes du PLH (que le PADD reprend pourtant...) l'imposent.

 

 

Il semble nécessaire, pour une meilleure implication possible de nos concitoyens, de préciser le planning et les modalités de la concertation qui vont être mises en place.

 

Bien entendu, et en tant que membres du conseil municipal, les élues du groupe « Gémenos écologique et solidaire » sont prêts à participer à l’élaboration de ce projet d’aménagement et de développement durable (PADD) qui doit comprendre, et cet essentiel,  un contrat d’objectifs qui correspondra aux orientations du projet, cela accompagné d’un budget pluriannuel afin de le rendre crédible.  Et si la majorité souhaite en tenir compte, nous sommes prêts à apporter nos suggestions.

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 07:46

ELECTIONS RÉGIONALES 2010

Europe Ecologie

Provence-Alpes-Côte d’Azur

 

Non à la LGV PACA, priorité aux transports régionaux

 

C'est ce choix qui vous est offert le dimanche 14 mars 2010, 1er tour de l'élection régionale.

En effet, pour plusieurs listes dont celles du PS ou de l'UMP, la LGV PACA, comme l'autoroute A51 figurent parmi leurs priorités.

Cela signifie que la région devra contribuer financièrement à ces deux projets très couteux.

Hors le Conseil Régional ne dispose pas d'un budget très important. A titre d'exemple, en 2008, les investissements dédiés aux transports étaient seulement de 160 millions d'euros, dont 100 M€ utilisés pour les infrastructures routières qui ne sont pas de la compétence régionale.

Pour Europe Ecologie, la totalité des investissements doit être utilisée en faveur des transports régionaux afin d'améliorer la qualité de l'offre. Dans le bassin de vie du pays d'Aubagne, la réouverture de la voie ferrée Aubagne/Valdonne et le projet de tramway sont plus importants que la LGV PACA, sans parler du  risque environnemental pour la vallée de l'Huveaune.

 

Alors le 14 mars, choisissez les transports régionaux et locaux, votez Europe Ecologie !

 

Avec les candidats et les élus locaux

Carmen HEUMANN, adjointe au développement durable auprès du maire d’Aubagne, conseillère communautaire

Jean Yves PETIT, conseiller municipal à Gémenos

Jacques CHARTON, adjoint au maire de Roquevaire, conseiller communautaire

Mireille DAPON-PIGATTO, candidate Europe Écologie à Aubagne

Joël QUINARD, conseiller délégué après du maire de Cuges les Pins, conseiller communautaire

 

Pour une gestion transparente, éthique et démocratique de notre région

 

 

 

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 07:51

Pas de réponse du Maire de Gémenos à notre lettre ouverte du 29 octobre…

« Pour une véritable prise en compte du bassin de vie du pays d’Aubagne dans la politique relative aux transports collectifs

…Aujourd’hui, un nouveau débat s’ouvre sur un projet de tramway, toujours à l’initiative de la ville d’Aubagne et de l’Agglo du Pays d’Aubagne et de l’Etoile. Est-ce que les responsables politiques de Gémenos et de MPM vont rester en dehors de ce projet. Nous ne le souhaitons pas. Nous demandons leur participation à ce débat.

Les Verts, les éluEs Verts du bassin de vie du pays d’Aubagne et l’association Ecoréseau demandent :

-          le principe d'une étude, dans le cadre du projet de tramway La Penne/Zone des Paluds décidé par l'Agglo du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, sur un prolongement vers la ZA de Gémenos ;

-          le prolongement de la ligne 1 (Aubagne La Garenne / La Fleuride) vers le centre de Gémenos… »

…et pourtant, les entreprises installées sur la commune de Gémenos versent chaque année à la communauté urbaine Marseille Provence Métropole 2 5000 000 € correspondant à la taxe « le versement transport » dédiée aux transports publics … à ce jour les salariés et les habitants de Gémenos n’en voit quasiment aucun retour dans le cadre d’une politique des transports digne de ce nom sur le bassin de vie et la zone d’activités !!!

La totalité du « versement transport » perçu par MPM représente 129 millions d’€

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 20:42

Groupe local des Verts 13-Est

Groupe des éluEs Verts du bassin de vie du Pays d’Aubagne

Association Ecoréseau

                                                                                             

 

 

Le 29 octobre 2009

 

 

Lettre ouverte à l’attention de Messieurs les Maires d’Aubagne et de Gémenos, de Messieurs les Présidents de l’Agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile et de MPM

 

 

Débat public sur le projet de tramway d’Aubagne

 

Pour une véritable prise en compte du bassin de vie du pays d’Aubagne dans la politique relative aux transports collectifs

 

La gratuité est effective depuis le 15 mai 2009 sur la totalité des communes membres de la communauté d’agglomérations du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, y compris Gémenos, membre de MPM pour ce qui concerne la ligne 1 et 7.

 

Pour autant, cette décision d’inclure la commune de Gémenos dans l’espace dédié à la gratuité relevait de la seule décision de l’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, la municipalité de Gémenos et MPM n’ayant fait aucune demande dans ce sens.

 

Dans une période où tous les moyens mis en œuvre en faveur du pouvoir d’achat des ménages et dans la lutte contre le réchauffement climatique sont nécessaires, cette décision est appréciable.

 

Aujourd’hui, un nouveau débat s’ouvre sur un projet de tramway, toujours à l’initiative de la ville d’Aubagne et de l’Agglo du Pays d’Aubagne et de l’Etoile. Est-ce que les responsables politiques de Gémenos et de MPM vont rester en dehors de ce projet. Nous ne le souhaitons pas. Nous demandons leur participation à ce débat.

 

Les Verts, les éluEs Verts du bassin de vie du pays d’Aubagne et l’association Ecoréseau demandent :

 

-          le principe d'une étude, dans le cadre du projet de tramway La Penne/Zone des Paluds décidé par l'Agglo du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, sur un prolongement vers la ZA de Gémenos ;

 

-          le prolongement de la ligne 1 (Aubagne La Garenne / La Fleuride) vers le centre de Gémenos.

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 05:31

 

Constat:

Les habitants de ce lotissement (140 foyers) sont dépendants de la voiture individuelle pour tous leurs déplacements : fréquence de bus faible, absence de piste cyclable et trottoirs peu fonctionnels et dangereux.

Un sentiment d’isolement et d’éloignement des centres d’activité domine, notamment chez les jeunes, tributaires des adultes pour leurs déplacements.

La plupart des trajets en direction du collège, de l’ESC et des équipements sportifs sont effectués en voiture. Premiers commerces à 1,5 km.

 

Carrefour Chemin de jouques / Collège. 
                  
        

          Descriptif du projet.
« Création à travers la plaine, d’une voie d’intérêt public, réservée aux piétons et cyclistes. » 

Début de la voie au niveau de la parcelle communale faisant face à l’entrée du lotissement (côté ouest)  et bordant la RD 96, arrivée sur le CD 42 (face aux terrains de football).

La voie longerait les limites de parcelles dont beaucoup sont dans le domaine privé.

(Voir plan en pièce jointe).

 


           Objectifs.

-          Permettre aux piétons et cyclistes de rejoindre en toute sécurité les équipements publics et sportifs situés autour du Collège.

-          Réduire le nombre de véhicules autour de ces équipements, réduire les déplacements à répétition liés aux activités scolaires et de loisirs.

-          Réduction des encombrements.

-          Réduction de la pollution atmosphérique.

-          Développement de la marche à pied, tous âges confondus; de la convivialité et encouragement à l’exercice physique régulier.

-          Rendre les déplacements plus sûrs.

-          Augmenter l’autonomie des jeunes dans le village.

 

Départ du chemin vers la plaine.

 


           Démarche.

-          Lancement d’une étude de faisabilité par la Municipalité, associant Service Technique, Service de l’Urbanisme, Commission Circulation et Communauté Urbaine.

-          Contact des propriétaires concernés par le tracé pour présentation du projet et proposition d’acquisition à l’amiable des bandes de terrains nécessaires.

-          Acquisition des parcelles nécessaires.

-          Analyse des contraintes techniques, environnementales et de sécurité.

-          Réalisation du projet, y compris la signalétique et l’éclairage nécessaire (solaire par exemple).

   

       En direction des Nègles.


         Calendrier. 

Il serait souhaitable que l’étude du projet soit lancée dès le printemps 2009 pour une inauguration à la rentrée de septembre 2009 (date symbolique).

 

 

Lette au Maire de Gémenos sans réponse à ce jour !

M. Jean Yves PETIT
Mme. Véronique MOSSARD.

M. Dominique DAVID 

 

 

 

                        A :        M. Roland GIBERTI, Maire de Gémenos.

Objet : Proposition du projet « Création d’une voie piétons/cyclistes entre les Nègles et le Cd 42.

 

 

 

                                                                                              Gémenos, le 24 avril 2009.

 

 

                        M. le Maire,

 

Veuillez trouver ci-joints, les documents relatifs à un nouveau projet d’aménagement pour notre commune.

 

Cette voie réservée aux modes de déplacement doux relierait à travers la plaine les lotissements Les Nègles / Grands Cèdres et Hameaux de Gémenos, à la zone d’équipements collectifs Collège / ESC / Stades / Tennis et Aquagem.

 

Cet aménagement d’intérêt public sécuriserait ainsi de nombreux déplacements quotidiens, et pourrait élargir les possibilités de promenades en zones plates, à l’écart de la route départementale 96.

 

Considérant qu’il y a urgence pour la Collectivité à traiter ces problématiques de déplacements, nous sollicitons de votre part un entretien pour vous présenter plus amplement ce projet.

 

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l’assurance de notre considération distinguée.

 

Descente vers Z.A, stades foot  à droite.

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 14:13

Lors du Conseil Municipal du 28 mai, le Maire a émis un refus à notre demande exprimée dans la lettre ci-dessous.


Gémenos le 19 mai 2009

 

                                                                                              Monsieur le Maire

                                                                                              Hôtel de ville

                                                                                              13420 Gémenos

 

 

Objet : évolution des transports collectifs entre Gémenos et Aubagne

 

 

Monsieur le Maire,

 

Lors du conseil municipal du 26 mars 2008, nous avions bien noté votre volonté de favoriser une augmentation de l’offre de transport collectif entre Gémenos et Aubagne en souhaitant un cadencement à la ½ heure des bus desservant la ligne 7.

De même, vous nous aviez indiqué être en faveur de la gratuité d’accès des bus qui devait être mise en œuvre, en 2009, par la ville d’Aubagne et la communauté d’Agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile.

 

La gratuité est effective depuis le 15 mai 2009 sur la totalité des communes membres de la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, y compris Gémenos, membre de MPM pour ce qui concerne la ligne 1 et 7.

 

Pour autant, cette décision d’inclure la commune de Gémenos dans l’espace dédié à la gratuité relève de la seule décision de l’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, la municipalité de Gémenos et MPM n’ayant fait aucune demande dans ce sens.

 

Dans une période où tous les moyens mis en œuvre en faveur du pouvoir d’achat des ménages et dans la lutte contre le réchauffement climatique sont nécessaires, la décision de nos voisins du bassin de vie d’Aubagne est appréciable.

 

Dans ce sens, Monsieur le maire, nous vous proposons que le prochain conseil municipal adopte le principe d’une lettre de remerciements à la communauté d’agglomération du pays d’Aubagne et de l’Etoile mais aussi propose au Président de MPM:

 

-          le prolongement de la ligne 1 (Aubagne La Garenne / La Fleuride) sur le centre de Gémenos ;

-          une évaluation du nombre d’usagers empruntant la ligne 7 et 1 suite à la gratuité afin de déterminer l’offre de transport ;

-          le principe d'une étude, dans le cadre du projet de tramway La Penne/Zone des Paluds décidé par l'Agglo du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, sur un prolongement vers la ZA de Gémenos ;

 

En étant à votre disposition pour plus de précisions, veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos cordiales salutations.

 

 

Jean Yves Petit

Véronique Mossard

Dominique David      
Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 17:54

Constat et orientations

 

Notre constat :

- Une densification importante du trafic routier causant : pollution atmosphérique, nuisances sonores encombrements, dégradation du cadre de vie, …

- Une vitesse excessive en traversée de ville, dans les quartiers et les lotissements ;

- La circulation des cyclistes et des piétons dangereuses ;

- Des points noirs en matière de circulation : le bas du boulevard des Alliés, le Chemin de la République, le carrefour Saint Jean de Garguier, entrée de ville par les Nègles, l’accès au collège et à l’ESC, l’accès à l’école Vessiot, l’axe desservant la zone d’activités,… ;

- Des  poids lourds traversant toujours la commune ;

- Une multiplication des petits trajets automobiles vers les écoles, le collège, l’ESC, l’Aquagem, les commerces, …

- Un aménagement routier, parkings et des équipements collectifs peu pertinents : collège en impasse, rond-point trop petit, absence de dépose-minute au Collège et à l’ESC, manque de parking en périphérie,… ;

- Une réseau de pistes cyclables quasi-inexistantes et des trottoirs souvent peu fonctionnels ;

- Des rues, voies, chemins,… étroits ;

- La zone d’activés déconnectée du centre ville ;

- Des transports collectifs en développement mais pas encore adaptés à la demande et aux besoins ;

- La circulation des personnes à mobilité réduite est dangereuse voire impossible en de nombreux endroits et non conforme avec les nouvelles législations.

Une évolution positive rendue possible :

L’heure est à la protection de l’environnement et du cadre de vie. Le coût de l’essence impose des alternatives à la voiture. La population est en demande d’améliorations qui rendraient plus sûres la pratique du vélo et de la marche (parents d’élèves, personnes âgées, …).

Une municipalité devient attentive à ce constat avec la mise en place d’une commission aménagement du territoire et circulations.

Le bus à la demande et la ligne interne montent en puissance et constituent un début de progrès.  

 

Objectifs généraux.

Revoir le plan de circulation dans l’espace communal et rééquilibrer le partage de l’espace public urbain en faveur des déplacements doux : vélos, piétons, et personnes à mobilité réduite.

Réduire les déplacements en voiture inutiles.

Fluidifier et réduire la circulation des véhicules motorisés pour moins de pollution, de bruit, de pertes de temps et améliorer globalement le cadre de vie.

Dévier la circulation des poids lourds.

Sécuriser et encourager la pratique de la marche et du vélo.

Développer l’offre des transports collectifs et encourager leur utilisation.

 

Mettre donc à l’étude des réalisations telles que :

1. Réaménagement global des trottoirs.

Ils doivent rendre possible la marche évidemment, les déplacements avec poussettes, les déplacements des personnes à mobilité réduite.

 

2. Pratique du vélo et de la marche sécurisée et encouragée par :

- l’aménagement des pistes cyclables sécurisées et en site propre sur des axes desservant les écoles, le collège, le lycée, l’ESC,… ;

- l’aménagement des pistes cyclables sur d’autres axes quand l’espace existe ou prévoir le partage entre les différents modes de transport par une modification du plan de circulation ;

- la création de nouvelles voies (préemption mairie sur achat de foncier, emplacements réservés non bâtis,…) :

- exemple 1 : entre les Nègles et le collège et l’ESC par la plaine

- exemple 2 : recouvrir le canal au départ des Craux ;

- exemple 3 : bas des Graviers et ZA - liaison vélo et piétons possible par l’installation d’une passerelle et l’aménagement du chemin. ;

- exemple 4 : réouvrir le sentier reliant le quartier de l’église et des Rabassons au théâtre de verdure et à la vallée de St Pons ;

- exemple 5 : permettre un accès piétonnier au parc avant l’ancien restaurant le St Pons (siège des Neibla) en provenance de la Vallée de St Pons et du quartier Lei Piblo ;

- la création de zones à 30 km/h et l’installation de ralentisseurs encadrant des passages piétonniers ;

- l’installation rapide d’un panneau « tourne à droite » au bas du Bd des Alliés, de la rue de Flore et du Bd Michelet afin de fluidifier et sécuriser la circulation.

- l’expérimentation sur tout le chemin de la République avec une circulation à sens unique et à double sens pour les cyclistes. Cette voie traverse toute la commune et constitue un itinéraire alternatif à la RD 96 pour les modes de déplacements doux. Cela constitue un axe important en provenance de St Jean de Garguier, la Culasse, les Craux et à destination du pôle scolaire, sports et culture.

- la mise en place une déviation des poids lourds à hauteur de Pont de l’Etoile ;

- l’augmentation de l’offre de transport de la ligne 7 avec un bus toutes les demi-heures toute la journée ;

- recenser dans la plaine de Gémenos tous les chemins communaux qui pourraient permettre la pratique du vélo et la ballade et constituer un ou plusieurs circuits ;

- la mise en place d’un système d’information pour inciter à réduire l’utilisation de la voiture.

 

Démarche et calendrier :

- Communiquer et informer sur les objectifs de la démarche.

- Aller voir ailleurs comment ces problèmes sont traités et contacter le club des villes cyclables.

- Elaborer un projet et un plan de travail sur la globalité de la commune avec des priorités à mettre en œuvre dès que possible, au moins en vue de la rentrée scolaire 2009/10;

- Croiser les approches quartiers par quartiers et trajet par trajet ;

- Prévoir un travail conjoint élu(e)s / services techniques et urbanisme / police municipale / parents d’élèves / Associations sportives / syndicat de la ZA / la communauté urbaine MPM / le CG 13 et la Communauté de commune du Pays d’Aubagne et de l’Etoile sur le constat général et les solutions à mettre en œuvre à Gémenos.

- Pour chaque aménagement projeté, avoir la possibilité d’un panneau d’information clair (photos et les explications nécessaires) ; et une mise en œuvre pour expérimentation et évaluation.

 

Donner votre avis, contactez nous :

-          Jean Yves PETIT : 06 45 71 65 22 – chapetit@club-internet.fr

-          Dominique DAVID : 06 45 71 49 06 - domi.pompon@wanadoo.fr

 

 

 

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 05:46

Conseil municipal

Groupe écologique et solidaire

                                                                                             

 

Gémenos le 2 juin 2008

 

                                                                                              Monsieur le Maire

                                                                                              Hôtel de ville

                                                                                              13420 Gémenos

 

 

Objet : évolution de la ligne 7

 

 

Monsieur le Maire,

 

Comme vous le savez, parmi nos objectifs en faveur de notre environnement figure le développement des transports collectifs. Sujet d’autant plus d’actualité que les effets du coût du pétrole sur le budget des ménages incitent à trouver des solutions alternatives à la voiture.

Nous avions bien noté lors du conseil municipal du 26 mars votre volonté de favoriser une augmentation de l’offre de transport collectif entre Gémenos et Aubagne en souhaitant un cadencement à la ½ heure des bus desservant la ligne 7.

De même, vous m’aviez indiqué être en faveur de la gratuité d’accès des bus qui doit être mise en œuvre, début 2009, par la ville d’Aubagne.

Comme je vous en avais informé, j’ai rencontré Daniel Fontaine, Maire D’Aubagne, puis Alain Belviso, Président de la communauté d’agglomération du pays d’Aubagne et de l’Etoile.

Il ressort de ces rencontres une volonté partagée d’augmenter l’offre de transport sur la ligne 7 considérée par le Maire d’Aubagne comme très importante. L’objectif étant de permettre une réduction de l’utilisation de la voiture et ainsi en limiter le nombre dans Aubagne. Il en est de même pour ce qui concerne la gratuité des bus.

Il est attendu une demande officielle de la commune de Gémenos pour permettre une concrétisation du cadencement à la ½ heure de la ligne 7 et de la gratuité.

 

En étant à votre disposition pour plus de précisions, veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos cordiales salutations.

 

 

Jean Yves Petit
Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans déplacements et AT
commenter cet article

Agenda

undefined

Permanence des éluEs du groupe "Gémenos écologique et solidaire" - pour nous contacter, appeler le 07 86 14 61 55

 

 

Les 3 conseillers municipaux..

undefinedJean Yves Petit

undefinedVéronique Mossard

undefinedDominique David                    

Nous soutenir...

  • En nous aidant à financer la campagne électorale: en adressant (chez J.F. Sibué - 230 route d'Aix -13420 Gémenos) un chèque à l'ordre de J.F. Sibué, mandataire financier de la liste.