Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 14:01

DSC04174.JPG

 

En tant que Vice – président délégué aux transports, je représentais le conseil régional au comité de pilotage de la LGV PACA. Vous trouverez, ci-après, mes premières impressions et réactions face à l’évolution de ce projet

Rappel : le comité de pilotage du projet LGV PACA est composé de l’Etat, des co financeurs du projet (Conseil régional, CG 13, 83 et 06, communautés MPM, Nice Côte d’Azur et Toulon Provence Méditerranée et Monaco) et du maitre d’ouvrage, RFF (réseau Ferré de France).

Un projet qui est en train de se transformer en profondeur :

- la très grande vitesse (350km/h) n’est plus l’objectif car ne correspondant pas aux priorités des usagers comme à la qualité des territoires traversés mais aussi aux contraintes financières. La vitesse affichée serait de 200 / 220km/h ce qui permettrait une mixité des circulations tant pour les voyageurs que pour le fret. Comme je l’ai toujours souhaité, (avec mes amis écologistes) cela devient donc un projet plus axé sur les besoins de transports régionaux conforme aux attentes des habitants de notre région. Dans ce cas, le changement proposé du nom du projet permettrait d’être plus en rapport avec cette priorité nouvelle.

- Le transport des marchandises est pris en considération ce qui représente un changement important par rapport à la commande initiale de l’Etat : c’est une réponse nécessaire pour notre région qui subit un transit important de l’Espagne vers l’Italie (18 000 camions passent chaque jour à Vintimille) C’est aussi une volonté d’assurer l’existence d’un corridor européen le long de l’arc méditerranéen, notamment entre Marseille et Gênes ; J’ai œuvré, au nom de la Région, pour cette prise en compte du fret et je me félicite d’avoir été entendu ;

- Nous ne sommes plus sur « le tout ou rien » :la décision sur un faisceau de référence est reportée en juillet 2012 et la poursuite du projet se fait sur les points faisant l’objet d’un consensus ; essentiellement la gare souterraine de St Charles et la Côte d’Azur jusqu’à Vintimille (frontière italienne) ; C’est important parce que cela correspond aux secteurs où le réseau classique est saturé. Beaucoup craignait un abandon, je me félicite que la volonté collective de développer le réseau ferroviaire soit toujours présente ;

- La complémentarité et la temporalitéentre ligne nouvelle et évolution/rénovation/modernisation du réseau ferroviaire régional existant doivent être encore plus affirmées et précisées afin de confirmer l’existence d’un projet global (ligne nouvelle et réseau ferré actuel);

- Une capacité (et des garanties) de financement qui ne font pas encore l’objet d’une réponse précise et qui fragilise la crédibilité de ce projet.

Aujourd’hui, il me semble que le projet de LGV PACA tel que proposé initialement a vécu. La Région rappelle avec d’autant plus de force l’importance d’avancer au plus vite sur les projets d’adaptation et de développement du réseau classique, et ce, dès 2014, afin d’engager la réalisation du Réseau régional à haute performance lors du prochain CPER (contrat de projet Etat/Région) ; par exemple l’agrandissement de la gare de Cannes, le doublement de la voie entre Marseille et Aix, l’ouverture au service voyageurs d’Aix/Rognac et sa connexion avec l’aéroport de Marseille Provence, … .

Il ressort de ce comité de pilotage que les propositions, les critiques, les refus et les craintes ont été prises en compte: les points de désaccord, c'est-à-dire essentiellement dans la vallée de l’Huveaune et le Var seront écartés ou feront l’objet d’un approfondissement et donc un arrêt des études.

Maintenant, il appartient à chacun, collectivités, associations, collectifs ou particuliers de poursuivre et accentuer leur implication. Il faut faire évoluer ce projet global au plus près des attentes et des besoins de notre territoire régional et de ses habitants. Ils peuvent compter sur ma disponibilité et mon engagement !

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Conseil régional
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 15:54

Communiqué de presse

 

Lors des comités territoriaux qui se sont tenus, cette semaine, sur les départements (13, 83, 06) concernés par le projet de la LGV PACA, les différents faisceaux d’une largeur de 1000 mètres, prémices du futur tracé de cette nouvelle infrastructure, ont été remis par RFF (Réseau Ferré de France).

Je note avec satisfactionque les demandes formulées par les collectivités et les associations, notamment dans le cadre de la concertation, commencent à être prises en compte.

Ainsi, des faisceaux alternatifs permettent d’éviter La Penne Sur Huveaune, Aubagne et Gémenos.

Bien entendu, des précisions devront être apportées, par exemple, pour vérifier que la commune de Cuges Les Pins sera épargnée.

 

Le Conseil Général du Var a voté une motion qui demande que les TER et le transport des marchandises soient bien pris en compte dans ce projet et qui précise que la vitesse et donc la réduction du temps de parcours ne soit pas le seul objectif à atteindre.

C’est bien le sens de l’action que je mène, depuis le début, en tant que conseiller régional Europe Ecologie à propos de ce projet. En effet, il est essentiel devant l’augmentation (+9% depuis le début 2011) du nombre d’usagers et la saturation de la voie ferrée entre Marseille et Toulon :

-       De disposer d’une nouvelle infrastructure qui accepte la circulation de trains régionaux et apporte des améliorations réelles aux habitants de notre région.

-       D’effectuer dès maintenant des travaux sur la ligne existante et d’aller vers une sorte de RER (réseau express)  sur l’aire métropolitaine (bassins de vie d’Aubagne, de Marseille, d’Aix en Provence) afin de répondre aux attentes et aux besoins des usagers effectuant  leurs déplacements quotidiens. Et donc de ne pas attendre 2023, date prévue pour la mise en service éventuelle de la LGV PACA ;

-       De limiter la vitesse maximum sur la nouvelle infrastructure pour réduire l’impact environnemental et les coûts ;

-       De prendre en compte le transport des marchandises afin de réduire le nombre de poids lourds sur nos routes et autoroutes ;

-       De poursuivre une concertation de qualité avec les collectivités et les associations.

Dans ce cadre là, le tracé dit des « métropoles » peut avoir tout son sens pour aménager notre territoire régional.

 

Gémenos, le 22 octobre 2011           

Jean Yves Petit

Vice président du Conseil régional

Conseiller municipal de Gémenos

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Conseil régional
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 14:13
Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Conseil régional
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 08:24

Le COPIL (comité de pilotage) du projet dit « LGV PACA » du jeudi 12 mai s'est bien déroulé  et fut l'occasion, au nom de la Région, de préciser  plusieurs demandes qui ont été bien reçus des partenaires (les différents co-financeurs : CG 06, 13, 83, communautés urbaines de Nice, MPM et Toulon, l’Etat, Monaco et la Région), notamment sur :

-           le fait d'étudier un scénario 0 de réaménagement de la ligne classique entre Marseille/Toulon/Nice et Vintimille afin de disposer des éléments nécessaires à tous les travaux à réaliser dont, par exemple,  la construction d’une 3ème ou d’une 4ème voie selon les sections. Cette étude doit également permettre de savoir à quel moment cette ligne sera saturée. Cela devant servir de référence dans le cadre de la concertation et des choix à venir ;

-           la nécessité de disposer d'un document pédagogique expliquant les enjeux de ce projet global très mal compris. En effet, pour beaucoup, dont certains décideurs, ce projet se limite à la construction d’une ligne à grande vitesse alors que le concept même est entrain d’évolué. D’une part, il intègre la modernisation et la rénovation du réseau ferré régional, d’autre part, il doit servir, avant tout, aux habitants de notre région;

-          et l'urgence de démarrer les études d'optimisation du réseau régional en vue du prochain CPER (contrat de projet Etat/Région) qui doit débuter en 2014. Il s’agit donc d’être prêt à réaliser tous les chantiers, qui auront été décidés, pour ne part perdre de temps afin d’augmenter et d’améliorer la circulation des TER.

La liste du COTER (comité territorial) a été validée dans le 06. Des vérifications sont en cours pour celui du  Var (absence de l’UDVN 83) et une demande d’ajout d une association de Gémenos a été faite pour celui des Bouches du Rhône. Les trois COTER sont présidés par les Préfets et sont composés des services de l’Etat, des co-financeurs, des collectivités territoriales (autres que les co-financeurs, par exemple la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile), des acteurs socio économique, des associations et Réseau Ferré de France (RFF). Les premières réunions de juin devraient être des réunions d'installation, de présentation de la méthodologie et du calendrier. La concertation devrait avoir lieu à l'automne.

Pour ce qui concerne le prolongement de Nice vers l’Italie, Il a été pris acte que RFF va réaliser les études et le dossier de saisine de la CNDP (commission nationale du débat public) sur la base des financements de la convention de 2009.

La réunion mensuelle de la Commission Infrastructures et Transports de l'ARF (Association des Régions de France) s'est tenue cette semaine à Paris. La région Paca avait alerté l’ARF après avoir constaté que l’Etat, via les préfets, semblait ignorer les Régions, qui sont les autorités organisatrices des transports, à propos du changement des horaires des trains dont les TER pour l’année 2012. De fait, RFF et SNCF sont venus présenter leur dispositif de communication sur les travaux et le cadencement 2012 (nouveaux horaires des trains). Le tour de table des Régions a confirmé l’attitude inacceptable de l’Etat (du Gouvernement) qui cherche à prendre la main sur un sujet pour lequel il s’est désengagé financièrement…les élections nationales de 2012 approchent !!!

Cette semaine ce fut également l’occasion de rencontrer mon collègue André Guinde, Vice Président du CG 13, délégué aux transports, pour aborder l’inter-modalité tarifaire. C'est-à-dire, comment aller vers une tarification harmonisée entre les transports régionaux et départementaux. Chacun a convenu de l’importance politique de facilité l’accès aux transports collectifs et de faire le maximum pour y parvenir. L’objectif est de commencer par un travail de faisabilité puis, en fonction des résultats et à titre d’expérience, de mettre en place une tarification intermodale sur deux axes desservant Marseille, en septembre 2012.

Le 10 mai fut consacré, à Aix avec mes collègues Annick Delhaye et Hervé Guerrera, à une soirée échange et débat sur la politique des transports mise en œuvre par la Région et sur  l’évolution des transports et des déplacements sur l’aire du Pays d’Aix. Une cinquantaine de personnes présentes ont pu ainsi prendre connaissances des premiers résultats concernant l’amélioration du service TER, de la rénovation de la tarification, du dispositif en faveur du vélo, du développement de l’inter-modalité, des études en cours concernant l’étoile ferroviaire d’Aix.

Et, enfin, cette semaine se termina par :

-          une intervention, à Naples, lors du colloque de l’IMTM (Institut Méditerranéen du Transport Maritime) sur les autoroutes de la mer (ADM). Le constat est très simple pour notre région, alors que plus de 2200 camions (équivalent à 70 trains) traversent notre région chaque jour, soit 40% du trafic routier des traversées alpines, l’Europe et le Gouvernement français restent très en retrait sur le développement des ADM. De fait, il est très difficile d’engager un réel report modal afin de limiter le nombre de camions qui traversent  notre région et émettent 26% des émissions de CO2.

-          Une intervention à Neuville sur Saône, lors d’une formation d’éluEs du Front de Gauche de la région Rhône Alpes sur les problèmes liés aux investissements des infrastructures et des transports régionaux, sur la tarification et sur la démocratie participative.

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Conseil régional
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 15:04

Points phares de l’Assemblée plénière

 ———————————————

TRANSPORTS REGIONAUX

Grande réforme tarifaire : gratuité pour les jeunes et jusqu’à 75% de réduction pour « tout public »

Porté par Jean-Yves PETIT, vice-président au Transport et à l’éco-mobilité, conseiller régional EELV

C’est dans la perspective d’offrir l’accès au plus grand nombre aux réseaux de transport qu’a été votée à l’unanimité aujourd’hui une réforme des tarifs des transports régionaux.

La 1ère étape de cette grande réforme aura lieu le 1er septembre 2011 avec :

1 – la prise en charge (donc la gratuité), par la Région, du coût des déplacements domicile-études pour les étudiants, lycéens, apprentis et stagiaire de la formation professionnelle de moins de 26 ans accompagnée d’une réduction de 50% sur tous les autres trajets.

2 – la création d’une carte 50-75 % : réduction de 50 % pour tous, et de 75 % en cas d’achat d’un carnet de 10 voyages sur son trajet de référence

3 – l’harmonisation des tarifs des 3 réseaux TER, LER (cars régionaux), et CP (Chemins de fer de Provence)

4 – l’allongement de la durée de validité de 6 mois à 1 an pour la carte Solidarités, par souci de simplification des procédures pour ce public fragilisé, et son extension aux Chemins de fer de Provence

5 – l’amélioration de la lisibilité de la gamme tarifaire avec un nouveau nom et un nouveau visuel

et enfin le passage rapide de toute cette gamme tarifaire sur un support billettique sans contact et interopérable entre les différents opérateurs, facilitant ainsi son usage et sa lisibilité pour tous.

Le coût de la mise en œuvre de cette réforme a été évalué à 16,37 M€ en année pleine dont 14,63 M€ pour le TER, 1,4 M€ pour les Lignes Express Régionales (LER) et 0,34 M€ pour les Chemins de fer de Provence (CP).

 

———————————————

EAU

1ers financements de la Région en faveur du Forum alternatif mondial de l’eau de 2012

Ont aujourd’hui été votés les 1ers financements en faveur du Forum alternatif mondial de l’eau.  Au total, cette 1ère tranche de financements s’élève à 124.400€.

Les Conseillers régionaux EELV se sont félicités de ce financement, après s’être battu plusieurs mois pour la reconnaissance officielle de ce Forum alternatif par l’institution régionale. 

———————————————

AGRICULTURE – FONCIER AGRICOLE

Porté par André ASCHIERI, vice-présidente au Logement, à l’Habitat et au Foncier

Vote d’un dispositif de soutien à l’acquisition de foncier agricole, de soutien aux fermes communales et aux coopératives agricoles.

Depuis plusieurs mois, sous l’impulsion d’André, le soutien au foncier agricole fait partie des priorités du Conseil régional. Pour rappel, en février dernier, lors du vote du budget 2011, une ligne budgétaire « foncier agricole », dotée de 2 millions d’euros, a été pour la 1ère fois créée.  

———————————————

PHOTVOLTAÏQUE – Dispositif AGIR +

L’Etat se désengage, la Région poursuit son soutien au photovoltaïque

Porté par Annick DELHAYE, vice-présidente à l’Environnement et l’Energie, conseillère régionale EELV

« Appel à projets ‘’Développement des générateurs photovoltaïques’’ »

Alors que le débat sur les énergies renouvelables se fait plus prégnant, le Gouvernement a choisi de mettre à mal la filière photovoltaïque. Les suites du  moratoire de ce début d’année, qui se traduisent par une forte baisse des tarifs de rachat, ont entrainé l’arrêt de cette dynamique et bon nombre de projets  ont été stoppés, portant un coup d’arrêt brutal à une filière en pleine structuration et créatrice d’emplois non délocalisables.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a choisi de donner un signe fort et d’apporter son soutien à la filière en relançant un appel à projets pour la réalisation d’installations photovoltaïques intégrées au bâti et raccordées au réseau.

———————————————

NUCLEAIRE

La Région vient de se prononcer pour la « sortie progressive du nucléaire » !

Le groupe écologiste a proposé au vote une motion « POUR  UNE MEILLEURE PRISE EN COMPTE DU RISQUE NUCLEAIRE DANS NOTRE REGION ».

Après d’âpres débats depuis plusieurs jours et aujourd’hui même au sein des groupes politiques composant la Majorité régionale, un texte commun a été voté ce soir : vote à l’unanimité des écologistes,  vote à la quasi unanimité des élus du Parti socialiste, radical et républicain (quelques élus n’ont pas pris part au vote). Les élus du Front de Gauche et l’UMP n’ont pas pris part au vote. Le FN a voté CONTRE.

Le texte est donc passé, ce qui était loin d’être acquis. Il pourra avoir un rôle dans les négociations nationales à venir pour les élections de 2012.

Cette motion, en résumé :

- énumère l’ensemble des risques nucléaires en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (qui sont nombreux)

-  demande, entre autres, au Préfet de région de convoquer dans les meilleurs délais une Conférence régionale de sureté nucléaire, associant l’ensemble des acteurs de la filière, les collectivités et les représentants des associations concernées dans la Région

- et demande de « promouvoir dans le cadre de nos politiques régionales tous les dispositifs de transition énergétique permettant de préparer une sortie progressive du nucléaire ».

 

———————————————

LUTTE CONTRE L’HOMOPHOBIE

Porté par Aïcha SIF, co-présidente du groupe EELV-Poc au Conseil régional

En prévision de la 7e Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, le groupe écologiste a fait voter une motion sur la lutte contre l’homophobie. Cette motion (jointe au mail) a été votée à l’unanimité (sauf le FN).

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Conseil régional
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 20:29

 

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Conseil régional
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 05:40

En 2010, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est devenue la première région métropolitaine productrice d’énergie solaire.

 

En 2004, la Région PACA, était à la 11e place en production photovoltaïque (pourtant première région de France en ensoleillement - 300 jours / an)

Aujourd’hui, en 2010, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est devenue la…1ère région métropolitaine productrice d’énergie solaire thermique et d’électricité photovoltaïque. 45,40 MW raccordé au réseau.

 

En décembre 2006 sous l’impulsion du groupe des élu-e-s Verts et notamment d’Annick Delhaye, alors vice-présidente à l’écologie, l’environnement et le développement durable (aujourd’hui, vice-présidente au développement soutenable, à l’environnement, au climat et à l’énergie), le Conseil Régional PACA a lancé le programme AGIR.

AGIR est un programme doté d’un fonds d’innovation et d’expérimentation de 70M€ dans le cadre d’alter-Iter (accord obtenu par les écologistes, contre le projet ITER : pour 1 euro investi dans ITER par la Région, 1 euro pour des programmes d’économie d’énergie et de développement des énergies renouvelables)

Depuis 2007, 21 Appels à Projets ont été lancés qui s’adressent aux collectivités, aux entreprises, aux associations, aux organismes de recherches, à tous les acteurs de notre territoire qui souhaitent agir pour lutter contre les Gaz à Effet de Serre (GES) et le dérèglement climatique.

36 000 foyers ont bénéficié d’un chèque énergie (dispositif de la Région), et à ce jour, 26 000 réalisations sont effectives dont 15 000 chauffe-eau solaires et 11 000 générateurs photovoltaïque, 10 000 restent à venir, 1 000 installeurs sont labellisés Qualisol en PACA (contre 300 en 2004).

 

Le groupe Europe Ecologie / les Verts / partit Occitan du Conseil Régional continue de développer des programmes innovants et d’ouvrir de nouveaux champs d’actions, avec par exemple, un de ses programmes phare porté durant les élections régionales :  un nouveau dispositif en direction des particuliers portant sur une action globale en matière de réhabilitation thermique de leurs logements dans le cadre d’AGIR pour l’énergie et en travaillant en direction des bailleurs sociaux pour la réhabilitation thermique des logements sociaux. 

 

Les écologistes sont fiers de travailler sur des programmes prenant en compte tout autant les impacts environnementaux que les bénéfices sociaux et économiques.

Ce qu’on appelle, simplement, l’écologie politique.

Groupe des élu(e)s Europe Ecologie / Les Verts / POC

au Conseil Régional PACA

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Conseil régional
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 07:39

La Newsletter # 2 est là !


LA NESLETTER 2 des élu(e)s EE du Conseil Régional PACA... cliquez ci-dessous :

http://docs.google.com/fileview?id=0B4qjZJGVKLZoMDg0MDU0MjctMWFlZi00MjFmLTlkNmItNDA2MzQ4MmQzMDE4&hl=fr

LA FICHE EAU... cliquez ci-dessous :

http://docs.google.com/fileview?id=0B4qjZJGVKLZoMDdhN2JiZTEtMDBjNC00M2ZhLTgzODgtN2I3MzM1NjJiZDEw&hl=fr

Et si une fiche trombinoscope avec élu(e)s, collaborateurs et trices et leur fonctions vous intéresse... c'est ICI...! la fiche sera complétée dès que les équipes seront au... complet  !

http://docs.google.com/fileview?id=0B4qjZJGVKLZoMjk1NDk4NTgtMmY4NS00MDBjLThmNzgtZjM2OTQzZjhiMmQx&hl=fr

ET pour rappel et relecture... la Newsletter # 1 est là...
http://docs.google.com/fileview?id=0B4qjZJGVKLZoM2M1ZWJlOTAtMmIxOC00YWNmLTkxY2EtYTlmMGU0NzZjMjQ4&hl=fr


La Lettre est dense, très dense, à l'image du travail que nous effectuons.
Par soucis d'économie, parce que les Newsletters vont être imprimées ! ,
nous avons fait le choix de la densité sur l'augmentation du nombre de pages (sacrifiant pour l'instant le souhait d'une mise en page plus aérée, donc qui serait plus jolie et lisible !)

Le rythme sera ainsi mensuel, afin de coller au plus près de nos préoccupations et des avancées de notre travail.
Une nouveauté, dès cette deuxième lettre : la fiche thématique !

Elle est à regarder ou télécharger indépendamment de la Newsletter de 4 pages, d'où les deux liens séparés.
Chaque mois, nous ferons ainsi un focus / résumé sur un des sujets d'actualité lié aux prérogatives du Conseil Régional et nos préoccupations d'écolos.

Fin juin, début juillet, devrait être réactivé et de nouveau alimenté un site internet... Les nouvelles seront plus régulières et nous pourrons instaurer une inter-activité avec vous.

En juillet, dans la Newsletter # 3, nous rendrons compte de l'Assemblée Plénière que nous préparons et qui aura lieu le 28 juin.
A terme, de nouvelles rubriques apparaîtront et nous ferons un petit encadré pour présenter à chaque fois... un(e) militant(e).

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Conseil régional
commenter cet article

Agenda

undefined

Permanence des éluEs du groupe "Gémenos écologique et solidaire" - pour nous contacter, appeler le 07 86 14 61 55

 

 

Les 3 conseillers municipaux..

undefinedJean Yves Petit

undefinedVéronique Mossard

undefinedDominique David                    

Nous soutenir...

  • En nous aidant à financer la campagne électorale: en adressant (chez J.F. Sibué - 230 route d'Aix -13420 Gémenos) un chèque à l'ordre de J.F. Sibué, mandataire financier de la liste.