Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 10:23

L’Etat et RFF (Réseau Ferré de France) ont lancé la concertation concernant le projet de LGV PACA. L’objectif est de parvenir, d’ici la fin de ce trimestre, à un consensus, notamment au sein des collectivités qui cofinancent le projet, sur un seul scénario, avec d’éventuelles variantes, afin d’obtenir de l’Etat la poursuite des études sur ce dernier.

De nombreuses réunions et groupes de travail vont se tenir, particuliers, associations, collectivités peuvent y participer. Un planning de ces réunions existe. C’est donc l’occasion, quelque soit sa propre position sur ce projet, d’aller s’exprimer et écouter.

Lors d’une réunion organisée la semaine dernière par RFF et l’Etat, il a été demandé par des associations et acteurs économiques:

- un état des lieux précis de l’infrastructure ferroviaire entre Barcelone et Gênes via Marseille. Cela afin, selon les personnes à l’origine de cette demande, de vérifier clairement la vitesse réelle le long de cet axe et la comparer avec les propos contradictoires qui circulent ici et là. Par exemple, les trains ne circuleront jamais à plus de 200km/h entre Vintimille et Génes, il est donc illusoire de croire ou laisser croire que les temps de parcours vont être réduit considérablement entre Marseille/Nice et Gênes/Turin et Milan. C’est effectivement une question pertinente. En effet le choix de la vitesse constitue le véritable enjeu de ce projet puisque le niveau de la vitesse qui sera décidée (entre plus de 300km/h et 200km/h) déterminera le profil de l’infrastructure, son tracé, son coût et sa possible mixité avec d’autres types de trains (voyageurs, notamment les trains régionaux). Dans ce cadre là, il est essentiel de prendre compte le fret ferroviaire et de ne pas oublier que, chaque jour, 18 000 camions circulent entre Aix et Vintimille via Nice.

- d’étudier une variante de tracé qui passerai sous le Mont St Cyr au niveau de la Barasse afin d’éviter Aubagne et de tracer plus court selon l’association à l’origine de cette demande.

Ces deux suggestions ont reçu un accord de la part de l’Etat (Préfecture) et de RFF.

L’autre enjeu de cette concertation, c’est la rénovation, la modernisation et l’extension du réseau ferré régional. En effet, il s’agit d’être prêt pour les contrats de projets Etat/Région qui débuteront en 2014 et surtout de ne pas attendre l’éventuelle mise en service de la LGV PACA prévue à l’horizon 2023. Il s’agit bien de régler aussi vite que possible les difficultés quotidiennes auxquelles font face les 100 000 usagers des transports régionnaux en se rappelant que sur les 5 millions d’habitants de notre région, 4 millions vivent le long du littoral entre Marseille et Menton. La concertation doit donc être l’occasion d’échanger sur les travaux, les réouvertures de voies ferrées, … qui pourront être entrepris et d’en préciser la planification. A titre d’exemple, le projet de réouverture d’Aubagne / Valdonne pourrait-il être inclus et à quelle échéance ?

Il est clair que ce débat et donc l’avenir de ce projet ne peut se résumé entre tout et rien; entre une LGV qui consisterait simplement à réduire le temps de parcours entre Paris et Nice, n’apportant, ainsi, rien aux habitants de notre région ou pas de projet du tout, suite à des désaccords entre les collectivités ou pour des raisons budgétaires comme l’indique le député Mariton et ainsi, laissant notre région dans l’état où elle se trouve après avoir été ignorée, délaissée, oubliée,…durant ces 40 dernières années.

Voilà, je l’espère, des raisons de s’impliquer fortement dans cette concertation. Nous aurons l’occasion d’en reparler…sans aucun doute !

 

Par Jean Yves Petit

Vice président du conseil régional en charge des transports et de l'éco-mobilité

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 06:48

Beaucoup de monde (salariéEs, habitants de Gémenos, Aubagne, La Ciotat, …éluEs et militants Europe Ecologie, journalistes, …) lors de la venue d’Eva Joly au sein de l’usine Fralib à Gémenos.

Eva Joly fut accueilli par les représentants CGT et CGC qui lui ont fait visiter l’usine occupée depuis une semaine suite à l’envoi des lettres de licenciement. Nous avons donc pu découvrir un appareil de production en état de marche. Les salariés nous ont expliqué qu’avant d’utiliser des aromes chimiques, les infusions étaient à base de plantes produites localement ou importés via le port de Marseille.

IMGP7501-copie-1.JPG

Ce fut l’occasion, durant la visite puis lors d’un échange entre Eva Joly et les représentants syndicaux, puis avec la presse et l’ensemble des salariées d’évoquer l’avenir du site industriel qui reste pertinent et fait vivre 182 familles.

 

Eva soutenant l’idée de revenir sur les circuits courts basés sur la qualité, la proximité, l’éthique et qu’il existe des réseaux permettant d’assurer la commercialisation de ce type de produits. Elle a également précisé que ce combat pour maintenir cet outil industriel sera difficile mais qu’il sera soutenu par les écologistes tout simplement parce qu’il est juste et va dans le sens d’une conversion écologique de l’économie. Dans ce sens, elle a proposé la mise en place de dispositifs qui rendent plus difficile et plus cher les délocalisations. Pour ce qui concerne le détournement des règles fiscales actuelles, permis par l’absence d’une fiscalité européenne, Eva Joly dénonce le laxisme du Gouvernement actuel, tant dans son absence de proposition vis-à-vis de l’Union Européenne que dans sa « non lutte »contre la fraude fiscale organisée à grande échelle.

 

Cette absence de l’Etat est d’ailleurs confortée par l’absence totale du maire (UMP/NC) de Gémenos et par celle du député UMP de la circonscription depuis plus d’un an que cette délocalisation de l’usine est connue.

IMGP7535.JPG

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 16:03

Eva Joly, candidate d’Europe Ecologie / Les Verts sera présente  à Gémenos le jeudi 8 septembre à 17h00, au sein de l’usine Fralib actuellement occupée par les salariés qui viennent de recevoir leur lettre de licenciement.

Vous êtes cordialement invités à participer à cette rencontre au cours de laquelle un échange aura lieu avec les représentants CGT et CGC, les salariés et Eva Joly sur des sujets tels que les délocalisations, le dumping social, les conséquences environnemental, le détournement fiscal et les solutions alternatives pour maintenir une activité industrielle sur le site de Gémenos.

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 12:38

Communiqué de presse

 

Dans l’édition de La Provence « Aubagne/La Ciotat » du samedi 30 juillet, Bernard Deflesselles, député UMP de la IXème circonscription, fait un bilan de ses  4 années de mandat. En tant qu’élu local, membre d’Europe Ecologie / Les Verts, Je souhaite réagir sur différents points de ce bilan :

-       Le lycée de Gémenos : il ne s’agit pas d’une création d’un lycée mais d’un transfert d’un lycée catholique qui existait auparavant à Marseille et qui a fait l’objet d’une fermeture. Et si ce fut si facile d’obtenir l’accord du Gouvernement pour accélérer ce dossier, pourquoi ne pas l’avoir fait également pour la construction du 2ème lycée public sur le secteur de recrutement d’Aubagne afin d’alléger le lycée Joliot Curie et améliorer les conditions d’éducation des élèves ?

-       La LGV PACA : Le député UMP oublie de citer l’Etat parmi les financeurs et de préciser que la conception de ce projet qui privilégie la grande vitesse, au détriment du transport régional,  et son tracé ont été décidés par le Gouvernement actuel

-          L’emploi ne figure pas dans son bilan et son action,or c’est certainement le principal problème de nos concitoyens alors que le chômage a de nouveau augmenté au mois de juin. Je constate que Bernard Deflesselles n’a pas essayé d’agir pour empêcher la délocalisation d’usines, comme celle de Fralib, dans d’autres pays de l’Union Européenne où les conditions sociales, dont les salaires, sont plus basses qu’en France.

 

De toute évidence, Bernard Deflesselles évite d’indiquer, qu’en tant que député UMP, il fait partie de la majorité du Président Sarkozy et que, par exemple, il a voté en faveur du « bouclier fiscal » destiné à réduire la fiscalité des plus riches.

 

 

Gémenos, le 30 juillet 2011

 

Jean Yves Petit

Vice président du Conseil régional

Conseiller municipal de Gémenos

                 

 
Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 12:20

Le 26 juillet, au sein de l’usine Fralib à Gémenos, à l’appel des syndicats CGT et CGC,  un rassemblement et une conférence de presse se sont tenues.

L’ objet était de présenter les résultats de l’étude faite par un cabinet d’expertise comptable et cofinancée par la Région.

J’y étais présent en que vice-président du conseil régional, mais aussi, avec mon collègue Dominique David, en tant que conseiller municipal minoritaire de Gémenos.

Photo1054.jpg

D’ailleurs, nous avons pu noter l’absence du Maire de Gémenos et du député UMP de la circonscription alors qu’étaient représentés, outre le conseil régional, le conseil général, MPM, l’agglo du pays d’Aubagne et la ville d’Aubagne.

De cette expertise, il ressort que l’usine Fralib est rentable en dégageant de la profitabilité’ sur les exercices 2005-09.

Cette rentabilité apparaît suffisamment importante, non seulement pour couvrir ces coûts, mais pour dégager positivement une marge nette confortable une fois les coûts déduits.

L’expert comptable considère que le point mort est donné vers une production et donc une vente de l’ordre de 1.000 T de sachets de thé (actuellement, la vente est de 4.000 T en moyenne), avec un chiffre d’affaire annuel de 53,2 M€, dégageant une marge nette de l’ordre de 47 %, ce qui apparaît alors suffisant pour couvrir les coûts commerciaux, de structure et de publicité.

 

A partir de ce constat, il apparait que la cause principale pour fermer l’usine de Gémenos n’est pas liée à une absence de rentabilité mais bien à une volonté de délocalisation la production en Pologne où les salaires sont 4 fois moins important qu’en France.

Pour le groupe UNILEVER, C’est le dumping social la principale raison.

Mais que fait l’Etat et le Gouvernement UMP pour empêcher ce type de situation ? Rien, à ce jour ils sont aux abonnés absent !

 

 

 Il est clair et évident que la production doit rester sur le site industriel de Gémenos. En tant qu’élus Europe Ecologie / Les Verts, nous soutenons le combat mené par les 182 salariéEs de Fralib.

LE THÉ DE L’ÉLÉPHANT CONTINUERA À VIVRE EN PROVENCE !Composition-final--800x800-.jpg

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 05:35

Les résultats à Gémenos et sur le canton d’Aubagne-Est

 

-          Denis Grandjean                 EELV               236     9.17%           1067   8.41%

-          Roland Gibert                   NC/UMP        1631   63.34%         4589   36.18%

-          Lesbrot                            Le Trèfle       70      2.72%          367     2.89%

-          Orihuel                            Modem         44      1.71%          304     2.40%

-          Magali Giovannangeli          PCF/PS         246     9.55%          2729   21.52%

-          Melin                              FN               348     13.51%         3628   28.60%

 

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont contribué au résultat d’Europe Ecologie / Les Verts.

Ce résultat, dans un contexte difficile avec la montée du FN, consolide l’assise de l’écologie politique sur ce secteur.

C’est un signal de confiance important apporté au travail effectué par nos éluEs locaux et par notre action de terrain menée quotidiennement.

Concernant le second tour, Europe Ecologie / Les Verts appelle à faire barrage au Front national.

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 07:34

Tribune de la Fédération des Elu/es Verts et Ecologistes (FEVE)

 

Pour une réforme territoriale... mais pas celle qui nous est proposée. 

Par Catherine Hervieu, vice présidente de la FEVE en charge du dossier réforme territoriale,  et Jean-François Caron, président de la FEVE.

 

Près de trente ans de décentralisation en attestent. Les collectivités territoriales sont un bon levier pour porter des réponses aux défis environnementaux, sociaux et économiques.  Pour autant, la superposition d'échelons territoriaux, aux compétences enchevêtrées, tend à rendre aujourd'hui le système illisible et inopérant. De ce point de vue,  la Fédération des Elu/es Verts et Ecologistes est bien favorable à une réforme des collectivités. Celle-ci doit apporter : 

Plus de durabilité dans la manière de porter l’action publique : le développement durable doit être au coeur de nos pratiques et de nos politiques, pour permettre une approche intégrée, avec une passerelle permanente entre les enjeux globaux et l’action locale. Une segmentation froide et verticale des compétences, sans croisement, sans clause générale de compétence ne permet plus cette cohérence.

Plus de proximité, en proposant, par la subsidiarité, une répartition de ces compétences qui corresponde bien aux bassins de vie tels qu'ils sont vécus quotidiennement par nos concitoyens.

Plus de représentativité,  en permettant la possibilité d’élire directement et de manière plus large les élus qui portent les responsabilités.

Plus de cohérence dans l’action, avec davantage de clarté dans la désignation des chefs de file ; avec aussi une plus grande mobilisation des acteurs autour des projets.

 

La FEVE est favorable au renforcement de la décentralisation sur les trois niveaux pertinents : la Région, les Intercommunalités et les Communes, dans un souci de subsidiarité et d'efficacité des actions.

La Région doit ressortir renforcée. Elle est le territoire pertinent pour mettre en cohérence les actions des territoires : asseoir un développement économique, une politique des transports, réorganiser l'agriculture et l'aménagement du territoire, répondre aux défis environnementaux, sociaux et économiques...

L'intercommunalité doit être généralisée pour constituer un maillage du territoire le plus cohérent possible, en tenant  compte des bassins de vie.

La Commune reste la cellule de base de la démocratie locale avec des missions assignées en fonction des transferts de compétences accordés à l'intercommunalité désignée au suffrage universel direct.

La FEVE porte l'idée un mode de scrutin de liste unique pour tous les conseillers, proportionnel à deux tours avec seuil d'admission à 5% et prime majoritaire à 25% à la liste arrivée en tête. Voilà sans doute une meilleure garantie de parité, de représentation de la diversité des populations et des territoires, de respect du pluralisme politique.

 

Le maintien d’une péréquation assumée collectivement, nationalement et localement est indispensable :  elle permet d’assurer une vraie solidarité entre territoires. Il en va de même pour la clause générale de compétence.

 

Oui, pour la FEVE, il faut donc un changement, mais pas celui qui est proposé.  Il est important de repenser ce projet pour donner vie  à une réforme territoriale, utile, efficace.

L'échéance de 2012 offre à ce titre une belle opportunité à construire dès à présent. 

Suivre l'actualité de la FEVE sur http://lafeve.fr

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 18:33

Les élus Europe Ecologie les Verts du Conseil régional se félicitent de la décision du juge des référés du TGI de Marseille :

 

-       La direction Unilever est condamnée

-       Les licenciements sont annulés

 

Ainsi est reconnue la justesse de la lutte des salariés de FRALIB qui défendent leur droit à vivre de leur travail.

Ainsi est reconnue que certains puissants de ce monde ne respectent même pas le droit, privilégiant leurs profits financiers en spéculant sur le dos des consommateurs et des travailleurs.

 

La meilleure forteresse des tyrans, c’est l’inertie des peuples.

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 17:07

Invitation

Séminaire Transport

MedGovernance

« La Méditerranée, cette mer qui nous rapproche :

quelle politique intégrée des transports ? »

Jeudi 17 février à 10 h

Salon d’Honneur - Hôtel de Région

27, Place Jules-Guesde

Marseille

Programme :

 

9h30 Accueil des participants

10h00 Ouverture du séminaire par Jean-Yves Petit, Vice-président aux Transports et à l’éco-mobilité

10h30 L’intégration de la Méditerranée par le Réseau transeuropéen de transport (RTE-T)

Les débouchés en Méditerranée grâce au Réseau transméditerranéen-transport (RTM-T)

Les ports de la Méditerranée : attractivité et faiblesses

Intermodalité et rapport avec l’hinterland

Autoroutes de la Mer vers un service d’intérêt économique

Perspectives pour 2025 du transport de marchandise en Méditerranée

Réflexion sur la gouvernance transport en Méditerranée

14h00 Comment définir une politique concertée des transports ?

Atelier 1

Propositions pour la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Atelier 2

Projet stratégique pour l’Arc Méditerranéen

Atelier 3

Vers une macro-région de l’espace méditerranéen

15h45 Pause

16h00 Restitution des ateliers et conclusion

9.30 a.m.Welcome coffee

10.00 a.m.Opening – Introduction by Jean-Yves Petit Vice President delegated to

Transports and to Ecomobility

10.30 a.m.The inclusion of the Mediterranean Sea in the TEN-Ts

Opportunities in the Mediterranean thanks to the Trans-Mediterranean

Transport Network

The Mediterranean ports : attractiveness and weaknesses

Intermodality and relationship with the hinterland

Motorways of the Sea as a service of economic interest

Prospects by 2025 for freight transport in the Mediterranean

Discussion about transport governance in the Mediterranean

12.30 a.m. Buffet

2.00 p.m. Defining a common policy on transports ?

Workshop 1

Proposal for Provence-Alpes-Côte d’Azur Region

Workshop2

A strategic project for the Mediterranean Arc

Workshop 3

Moving towards a macro-region around the western

« La Méditerranée, cette mer qui nous rapproche : quelle politique intégrée des transports ? »

Le projet de coopération territoriale MedGovernance rassemble six Régions (Provence-Alpes-Côte d’Azur, Catalogne, Andalousie, Toscane, Piémont, Latium) aux côtés d’instituts de recherche (Institut de la Méditerranée, IEMED, Fondation des Trois Cultures, Plural, Paralleli, Cespi). L’objectif du partenariat est l’identification et l’élaboration de recommandations en terme de « gouvernance multi-niveaux » pour une construction de l’espace méditerranéen.

Suivant la méthode adoptée dans l’espace Baltique ou la région du Danube, la volonté est d’intégrer au mieux les acteurs régionaux dans la perspective d’une stratégie macro-régionale méditerranéenne. Dans ce cadre, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a en charge la gestion des transports et organise un séminaire qui vise à définir une stratégie fret au niveau de l’espace méditerranéen.

 

The Mediterranean, this sea which draws us together : what integrated transport policy ?

The MedGovernance territorial cooperation project brings together six

Regions (Provence-Alpes-Côte d’Azur, Catalonia, Andalusia, Tuscany,

Piedmont, Latium) alongside research institutes (Institut de la Méditerranée,

IEMED, Fondation des Trois Cultures, Plural, Paralleli, Cespi) for the purpose

of identifying and drafting policy recommendations.

According to the method adopted in the Baltic Area and in the Danube

region, the willingness is to build a Mediterranean Area which fully integrates the contribution and role of the regional players. The partnership propose a « multi-level governance » to the Mediterranean space to prepare a macro-regional strategy...

On 17 February, we are organising a thematic transport seminar in order to develop a strategy in terms of freight transport in the Mediterranean Basin.

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 08:04

INVITATION

 

 

Elaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU)...

La majorité municipale vient de mettre en place, dans le cadre de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU) une « concertation » auprès de la population de Gémenos dans la semaine du 8 au 13 novembre. Cette semaine là qui comprend le pont du 11 novembre ... et donc risque de limiter l'impact de cette concertation.

Notre groupe "Gémenos écologique et solidaire" fera des propositions comme nous l'avions fait pour le PADD (Plan d'Aménagement et de Développement Durable) http://gemenos-solidaire-et-ecologiste.over-blog.fr/categorie-10484532.html...sans être vraiment entendu.

Nous continuerons d'agir en faveur du maintien des terres agricoles. L'initiative du dimanche 7 novembre organisée par le collectif Terres Fertiles a permis de dénoncer le projet de la majorité municipale. Plus de 1700 signatures ont été recueillies en faveur de la protection des terres agricoles et d'une agriculture de qualité et de proximité.

Le problème, toujours pas résolu, du logement social et des déplacements, fera l'objet de toute notre attention, tout comme celui d'un aménagement cohérent et dynamique du centre du village.

Nous aurons donc l'occasion d'en reparler.

Le vendredi 26 novembre à partir de 19h30

Salle du cercle du progrès Démocratique

A cette occasion, Véronique Mossard, Dominique David et Jean Yves Petit feront un point sur leurs activités au sein du Conseil Municipal et leurs propositions.

Cette rencontre avec les éluEs du groupe « Gémenos écologique et solidaire » sera un moment conviviale autour d’un beaujolais …. Bio (vous pouvez amener un beaujolais de votre choix pour comparer !!!!) !

Venez nombreux !

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article

Agenda

undefined

Permanence des éluEs du groupe "Gémenos écologique et solidaire" - pour nous contacter, appeler le 07 86 14 61 55

 

 

Les 3 conseillers municipaux..

undefinedJean Yves Petit

undefinedVéronique Mossard

undefinedDominique David                    

Nous soutenir...

  • En nous aidant à financer la campagne électorale: en adressant (chez J.F. Sibué - 230 route d'Aix -13420 Gémenos) un chèque à l'ordre de J.F. Sibué, mandataire financier de la liste.