Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 19:13

L1040528-copie-1.JPGL’une était organisée par les salariés de Fralib qui depuis plus d’un an se battent contre la fermeture de leur usine, l’autre était organisée par la municipalité dont je suis un élu de la minorité.

Chez « les Fralib », c’étaient des vœux très simples mais rempli d’espérance et de volontés pour conserver leurs emplois et donc des revenus pour les 182 familles. C’était le désir, encore intacte, de faire plier le pot de fer qu’est le groupe UNILEVER mais aussi le Gouvernement afin qu’une solution alternative soit trouvée pour maintenir l’activité industrielle sur le site de Gémenos. Ce sont des représentantEs de « la France d’en bas », qui n’ont pas vu le « travailler plus pour gagner plus » qui avaient le droit de travailler à Gémenos mais pas de pouvoir y habiter !

Chez « la municipalité », ce fut des voeux « d’enfants gâtés »…le Maire montre l’olivier millénaire, voire plus âgé encore, estimé à 30 000 € selon un article de La Provence, qui vient d’être planté dans le centre du village…et il est prévu d’en planter un autre du même âge sur un rond point ainsi que deux tilleuls très âgés également…puis il indique qu’il va vendre les Granges, un bâtiment historique situé dans le cœur du village à un groupe privé, VINCI – au lieu de permettre une gestion publique - qui sera chargé de faire des logements dont seulement un tiers à loyers modérés, où sera également construit un parking souterrain et un autre en surface sur le très beau jardin situé à l’arrière du bâtiment… cette opulence qui permet de payer une amende , pas encore assez importante, parce que la majorité municipale et le Maire refuse d’appliquer la loi en faveur du logement social…

En fait, vendredi soir, c’était l’exemple même de cette France, coupée en deux, que beaucoup refusent en souhaitant rejeter Sarkozy et son système politique très injuste lors des prochaines élections. Une zone d’activité avec ses milliers de salariés sans lien avec la commune de Gémenos qui, elle, profite des richesses produites par les salariés. Ces mêmes salariés/citoyens qui, en retour, n’ont rien de la commune, ni logements, ni transports collectifs ni même un peu de reconnaissance … ni même un « pont en bois » pour relier la zone d’activité et le centre du village en vélo ou à pieds !!!

Partager cet article

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article

commentaires

Agenda

undefined

Permanence des éluEs du groupe "Gémenos écologique et solidaire" - pour nous contacter, appeler le 07 86 14 61 55

 

 

Les 3 conseillers municipaux..

undefinedJean Yves Petit

undefinedVéronique Mossard

undefinedDominique David                    

Nous soutenir...

  • En nous aidant à financer la campagne électorale: en adressant (chez J.F. Sibué - 230 route d'Aix -13420 Gémenos) un chèque à l'ordre de J.F. Sibué, mandataire financier de la liste.