Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 16:09

Ci-après, vous pourrez lire l’excellente intervention de ma collègue Sophie Camard faite, au nom du groupe Europe Ecologie / Les Verts, lors de la dernière séance plénière du conseil régional. Elle explique les raisons de notre opposition aux contrats de développement entre la Région, la ville de Marseille et MPM, notamment la poursuite, totalement inacceptable, des inégalités territoriales vis à vis des quartiers Nord.

Conseil Régional PACA
Séance plénière du 24 juin 2011
Intervention de Sophie CAMARD
Contrat de développement Région PACA – Ville de Marseille 2011/2014 ;
Contrat de développement Région PACA – Marseille Provence Métropole 2011/2014 ; Contrat de développement Région PACA – SAN Ouest Provence 2011/2014 ;
Monsieur le Président,
Mes chers collègues,
« Contrat de développement » : Le titre est encourageant quand on connaît l’ampleur des besoins d’équipement à Marseille, sur son territoire communautaire et dans l’Ouest du département. [Les sommes ne sont pas négligeables : 90 M€ avec MPM, 40 M€ avec la Ville de Marseille, 11 M€ avec le SAN Ouest Provence].
La lecture des conventions est cependant décevante sur le fond et nous pose deux grands problèmes : 1. le Grand Stade, et le déséquilibre territorial à Marseille; 2. une position trop suiviste de notre Région sur des orientations politiques locales que nous ne partageons pas.
1. Cette délibération contient bien une convention spécifique sur la participation financière de la Région à la reconfiguration du stade Vélodrome (10 M€). Nous sommes contre cette opération de prestige, réalisée une fois de plus dans les quartiers privilégiés de Marseille, alors que les quartiers Nord subissent un terrible abandon.
Certes, les conventions nous listent bien d’autres dossiers. Nous aurons l’occasion de voter, au cas par cas, POUR la plupart de ces projets que nous soutenons dans la culture, le sport (notamment les piscines), l’aménagement urbain.
Mais aujourd’hui, il s’agit bien d’un vote global et politique. Et nous constatons que la moitié de notre effort financier pour la Ville de Marseille ira au Grand Stade… et à la semi-piétonnisation du Vieux Port (10 M€ aussi), projet sur lequel nous sommes très prudents dans sa réalisation.
10% seulement de l’effort financier de la Région ira aux quartiers Nord, sur quelques équipements bien utiles et qu’il ne faut pas négliger mais qui représentent seulement 4,1 Millions € pour… plus de 250 000 habitants.
Nous savons que ce n’est pas la Région qui décide de ces projets initialement. Si les financements sont faibles dans les quartiers Nords, c’est que l’investissement de la Ville y est faible aussi, dans ces territoires si peuplés mais sans piétons, en manque de transports doux et collectifs, de cinémas, de librairies, de salles de concert, d’équipements sportifs modernes, avec un chômage endémique alors qu’il y a pourtant des entreprises, une université, un technopôle…
Et j’en viens à notre deuxième problème, plus global et politique :
2. Une position de la Région trop suiviste, qui ne pose pas assez de conditions sur l’équilibre et l’égalité territoriale, sur l’environnement [cherchez le mot dans les conventions !], sur la cohérence des projets entre eux, aussi.
Je prendrais un seul exemple, sur le partenariat Région / MPM dans les transports. De par nos compétences, nous finançons beaucoup d’équipements de pointe dans la Recherche et l’Enseignement supérieur, à Luminy et à Château-Gombert. Nous devrions exiger une meilleure desserte en transports. Ces deux campus sont coupés de vraies liaisons de transports, qui leur permettraient, non seulement d’être connectés entre eux, mais aussi, par le centre, à la gare Saint-Charles, à une ouverture internationale. Il suffirait de prolonger le métro d’une seule station à Château-Gombert et de réaliser un tramway du Rond point du Prado à Luminy, pour entrer enfin dans le 21ème siècle !
Au lieu de cela, nous allons financer des études pour un tramway inutile rue de Rome, et des BHNS, véritables tramways du pauvre [un bus transporte moins de passagers qu'un tramway] qui retarderont définitivement ces investissements nécessaires.
Avant ces contrats de développement, nous étions un partenaire financier, parfois mal identifié, c’est vrai. Après ces contrats de développement, nous devenons aussi un partenaire politique, et c’est bien cela qui met en difficulté le groupe écologiste pour ce vote.
Nous ne sommes pas les partenaires politiques de M. Gaudin. Nous ne voulons pas non plus voter un signe d’encouragement à la vidéoprotection urbaine comme remède miracle à la violence à Marseille [même si les financements ne sont pas inscrits dans la convention]. Triste paradoxe de notre société : On ne lutte plus vraiment contre la violence : on la filme !
A la communauté urbaine, la co-gouvernance paralyse les vrais choix politiques à prendre, selon nous. Nous sommes contre l’incinérateur qui pollue et coûte 45 M€ par an, nous voulons le retour en régie de l’eau, et un doublement de l’effort financier dans les transports collectifs. Avec une capacité d’investissement de 200 M€ par ans, la CUM n’est pas si pauvre ! Elle devrait en consacrer systématiquement la moitié aux transports.
Quant aux projets Ouest Provence, nous y sommes sans doute favorables sur le fond mais cette convention tombe mal puisque Monsieur le Maire de Miramas vient de retirer ses délégations à tous ses adjoints non socialistes, dont des élus écologistes.
Nous voterons donc CONTRE cette délibération, et plus particulièrement contre la convention sur le stade Vélodrome.

Partager cet article

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans MPM
commenter cet article

commentaires

Agenda

undefined

Permanence des éluEs du groupe "Gémenos écologique et solidaire" - pour nous contacter, appeler le 07 86 14 61 55

 

 

Les 3 conseillers municipaux..

undefinedJean Yves Petit

undefinedVéronique Mossard

undefinedDominique David                    

Nous soutenir...

  • En nous aidant à financer la campagne électorale: en adressant (chez J.F. Sibué - 230 route d'Aix -13420 Gémenos) un chèque à l'ordre de J.F. Sibué, mandataire financier de la liste.