Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 10:23

L’Etat et RFF (Réseau Ferré de France) ont lancé la concertation concernant le projet de LGV PACA. L’objectif est de parvenir, d’ici la fin de ce trimestre, à un consensus, notamment au sein des collectivités qui cofinancent le projet, sur un seul scénario, avec d’éventuelles variantes, afin d’obtenir de l’Etat la poursuite des études sur ce dernier.

De nombreuses réunions et groupes de travail vont se tenir, particuliers, associations, collectivités peuvent y participer. Un planning de ces réunions existe. C’est donc l’occasion, quelque soit sa propre position sur ce projet, d’aller s’exprimer et écouter.

Lors d’une réunion organisée la semaine dernière par RFF et l’Etat, il a été demandé par des associations et acteurs économiques:

- un état des lieux précis de l’infrastructure ferroviaire entre Barcelone et Gênes via Marseille. Cela afin, selon les personnes à l’origine de cette demande, de vérifier clairement la vitesse réelle le long de cet axe et la comparer avec les propos contradictoires qui circulent ici et là. Par exemple, les trains ne circuleront jamais à plus de 200km/h entre Vintimille et Génes, il est donc illusoire de croire ou laisser croire que les temps de parcours vont être réduit considérablement entre Marseille/Nice et Gênes/Turin et Milan. C’est effectivement une question pertinente. En effet le choix de la vitesse constitue le véritable enjeu de ce projet puisque le niveau de la vitesse qui sera décidée (entre plus de 300km/h et 200km/h) déterminera le profil de l’infrastructure, son tracé, son coût et sa possible mixité avec d’autres types de trains (voyageurs, notamment les trains régionaux). Dans ce cadre là, il est essentiel de prendre compte le fret ferroviaire et de ne pas oublier que, chaque jour, 18 000 camions circulent entre Aix et Vintimille via Nice.

- d’étudier une variante de tracé qui passerai sous le Mont St Cyr au niveau de la Barasse afin d’éviter Aubagne et de tracer plus court selon l’association à l’origine de cette demande.

Ces deux suggestions ont reçu un accord de la part de l’Etat (Préfecture) et de RFF.

L’autre enjeu de cette concertation, c’est la rénovation, la modernisation et l’extension du réseau ferré régional. En effet, il s’agit d’être prêt pour les contrats de projets Etat/Région qui débuteront en 2014 et surtout de ne pas attendre l’éventuelle mise en service de la LGV PACA prévue à l’horizon 2023. Il s’agit bien de régler aussi vite que possible les difficultés quotidiennes auxquelles font face les 100 000 usagers des transports régionnaux en se rappelant que sur les 5 millions d’habitants de notre région, 4 millions vivent le long du littoral entre Marseille et Menton. La concertation doit donc être l’occasion d’échanger sur les travaux, les réouvertures de voies ferrées, … qui pourront être entrepris et d’en préciser la planification. A titre d’exemple, le projet de réouverture d’Aubagne / Valdonne pourrait-il être inclus et à quelle échéance ?

Il est clair que ce débat et donc l’avenir de ce projet ne peut se résumé entre tout et rien; entre une LGV qui consisterait simplement à réduire le temps de parcours entre Paris et Nice, n’apportant, ainsi, rien aux habitants de notre région ou pas de projet du tout, suite à des désaccords entre les collectivités ou pour des raisons budgétaires comme l’indique le député Mariton et ainsi, laissant notre région dans l’état où elle se trouve après avoir été ignorée, délaissée, oubliée,…durant ces 40 dernières années.

Voilà, je l’espère, des raisons de s’impliquer fortement dans cette concertation. Nous aurons l’occasion d’en reparler…sans aucun doute !

 

Par Jean Yves Petit

Vice président du conseil régional en charge des transports et de l'éco-mobilité

Partager cet article

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Débats
commenter cet article

commentaires

Jeff6 05/10/2011 14:14


Pas besoin de tgv, assez de bétonnage, assez de tourisme, arrêtons les délires.
Pourvu qu'une bonne crise vide les caisses et empêche ce délabrement de notre tranquillité, de nos paysages et de la Nature.


Agenda

undefined

Permanence des éluEs du groupe "Gémenos écologique et solidaire" - pour nous contacter, appeler le 07 86 14 61 55

 

 

Les 3 conseillers municipaux..

undefinedJean Yves Petit

undefinedVéronique Mossard

undefinedDominique David                    

Nous soutenir...

  • En nous aidant à financer la campagne électorale: en adressant (chez J.F. Sibué - 230 route d'Aix -13420 Gémenos) un chèque à l'ordre de J.F. Sibué, mandataire financier de la liste.