Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 07:46

Les élections municipales ont un rayonnement local, surtout dans une petite commune comme Gémenos. Mais, il semble bon de rappeler toutefois qu’elles sont, par le suffrage universel, l’expression du peuple et traduisent les accords ou désaccords des citoyens avec les politiques proposées. De fait, elles sont donc aussi un acte politique. Et il est illusoire de penser que les la gestion locale de l’habitat, des déchets, des transports, de l’éducation, et autres, est totalement déconnectée des politiques nationales impulsées par les grands partis représentatifs. Les hommes politiques ne s’y trompent pas quand ils s’investissent massivement dans les campagnes, directement ou indirectement, et quand les voix inquiètes de certains députés de la majorité s’élèvent à propos de Paris, Lyon ou Marseille.

 

Nous pensons qu’ils ont raison de s’inquiéter, car les échecs du Président de la République commencent à s’imposer. Personne n’a oublié les promesses de campagne, sur le pouvoir d’achat. Que reste t-il ? Des prix qui continuent de grimper et des salaires qui stagnent ; donc mécaniquement une baisse du pouvoir d’achat (le pouvoir d’achat mesure la quantité de biens et de services qu’un revenu permet d’acquérir). Comme s’il ne suffisait pas de constater impuissant les difficultés d’une majorité de Français à faire face au coût de la vie, il faut subir les affirmations péremptoires et les agissements affligeants de Nicolas Sarkozy.

Une autre promesse électorale était la prise en charge des « orphelins de 16 heures » par l’Education Nationale. A partir du constat que certains collégiens, après les cours, sont livrés à eux-mêmes, seuls à la maison ou dans la rue quand les parents travaillent, le ministère de l’Education Nationale a proposé un « accompagnement éducatif ». Il s’agit, dans tous les collèges de l’éducation prioritaire, d’assurer chaque soir de la semaine après la fin des cours, deux heures d’aide aux devoirs et d’activités sportives et culturelles. L’idée est généreuse. Des moyens énormes ont été débloqués. A titre d’exemple, un collège de 600 élèves, s’est vu octroyé 80 heures/semaine (avec l’hypothèse d’un tiers d’élèves intéressés et de 20 élèves par groupe, soit 10 groupes 8 heures par semaine, d’où 80 heures/semaine). Chaque heure devait être considérée comme heure supplémentaire payée à 125% et déductible fiscalement. C’était du gagnant/gagnant sur le papier. Dans les établissements, sa mise en place a été difficile : convaincre les enseignants du bien fondé du dispositif, motiver le personnel éducatif pour y participer, ouvrir les locaux plus tard le soir avec ses implications sur l’entretien des salles et la sécurité… . Tous se sont mobilisés avec conviction et dans l’urgence, l’accompagnement éducatif devant commencer après les vacances de la Toussaint. Et tout a commencé ! Les chefs d’établissements et leurs équipes ont travaillé dur pour cette mise en œuvre. Mais le gouvernement, lui, n’a pas tenu ses promesses. Dès fin novembre, on apprenait que les assistants d’éducation ne seraient pas payés en heure supplémentaire défiscalisée, mais sur une base forfaitisée de 16€ de l’heure, puis en décembre on apprenait que seuls les autres intervenants non enseignants ne seraient pas non plus payés en heure supplémentaire. Y aurait-il deux poids deux mesures dans la tête de nos dirigeants ? Enfin, en janvier 2008, on apprenait que les moyens étaient divisés par trois. Et débrouillez-vous pour que ça tourne ! Voilà un bel exemple d’effet d’annonce, édifiant éclairage sur les promesses et la gestion de la majorité UMP.

 

Nous refusons formellement de cautionner de tels agissements. Et nous refusons aussi de soutenir, à notre échelle, dans notre commune, les partisans de la majorité actuelle. Le maire sortant de Gémenos fait partie de cette majorité, il porte ces idées à l’échelle locale. Il a déjà montré par le passé les incohérences d’une gestion dictée uniquement par des choix partisans avec le ralliement de Gémenos à MPM plutôt qu’à sa voisine Aubagne-Vallée de l’Huveaune. Ces élections municipales doivent être aussi l’occasion de montrer notre mécontentement face à une politique nationale inefficace, et de l’afficher par un bulletin de vote sanctionnant, au plus haut niveau, des personnalités sans scrupule.

Partager cet article

Repost 0
Gémenos écologiste et solidaire - dans Quel bilan de la majorité actuelle?
commenter cet article

commentaires

Agenda

undefined

Permanence des éluEs du groupe "Gémenos écologique et solidaire" - pour nous contacter, appeler le 07 86 14 61 55

 

 

Les 3 conseillers municipaux..

undefinedJean Yves Petit

undefinedVéronique Mossard

undefinedDominique David                    

Nous soutenir...

  • En nous aidant à financer la campagne électorale: en adressant (chez J.F. Sibué - 230 route d'Aix -13420 Gémenos) un chèque à l'ordre de J.F. Sibué, mandataire financier de la liste.